Bulletins hydrologiques

Résumé : L’objectif principal durant cette période était d’optimiser la gestion de l’eau collectée afin de remonter le niveau d’eau de l’étang de Hollande pour approcher la valeur cible permettant d’assurer les activités de la base de loisirs de Hollande durant la période estivale. C’est pourquoi l’étang de Saint-Hubert était géré à un niveau supérieur à la valeur cible durant cette période. Cette gestion a permis, à trois reprises, d’effectuer des transferts d’eau du système Saint-Hubert vers le système Hollande via la vanne de Corbet. A contrario, la vanne de la décharge de Saint-Quentin a été ouverte à 50 l/s sur demande de la base de loisirs pour amorcer une descente lente du niveau en vue des travaux à venir sur les saulaies dans la Réserve Naturelle Nationale.

Remplissage des bassins

Dans la continuité des faibles précipitations de mars, le niveau d’eau diminue sur l’ensemble des étangs sur les trois premières semaines d’avril. Les précipitations relevées entre le 23 avril et le 11 juin ont contribué aux remplissages des étangs de la Tour, Saint-Hubert et Hollande. Dans une moindre mesure les précipitations relevées sur cette période sur Trappes ont permis de maintenir le niveau de l’étang de Saint Quentin proche du niveau moyen d’exploitation.

Perspectives :

Afin de préparer l’entretien de la végétation sur le Grand lit de Rivière, les vannes des Hautes Bruyères, de Malpou et du Pommeret seront ouvertes pendant l’été à 50 % de leur capacité pour maintenir le Grand lit de rivière à sec. La vanne du Rhodon sera quant à elle maintenue ouverte à 100 % de ses capacités pour contrôler l’eau en provenance de la surverse de l’étang des Noës.

 

Retourner à la liste des bulletins hydrologiques