Bulletin hydrologique n°16 (4e tr.2015)

Résumé: Pour mémoire, l’excédent des précipitations observé sur la fin du précédent trimestre avait permis d’atteindre les valeurs cibles des niveaux d’eau sur l’étang Saint-Hubert et de Saint-Quentin mais pas sur l’étang de Hollande. En effet, ce dernier présentait un niveau d’eau légèrement en dessous de la valeur cible. Seules trois ouvertures ont été rendues nécessaires sur la vanne de fond de Hollande pour répondre aux objectifs permettant d’augmenter la capacité de stockage sur l’étang de Hollande en début de trimestre, dont deux ouvertures opérées après l’événement pluvieux observé le 6 octobre avec 36 mm d’eau tombé à Saint-Hubert. En dehors de cet ajustement, le cumul des précipitations proches de la normale observé sur Saint-Hubert n’a pas rendu nécessaire d’opérer des ouvertures de vannes, pour les autres étangs en direction des réseaux hydrographiques naturels. En outre, les faibles précipitations observées sur le mois de décembre n’ont pas permis d’atteindre un niveau pour envisager un transfert satisfaisant vers Saint-Quentin. Toutes les vannes de sortie du Grand lit de rivière ont été fermées courant octobre. Par ailleurs, la vanne de pieds droits de l’étang de la Tour a été ouverte la majeure partie du trimestre pour humidifier les argiles du Grand lit de rivière en vue du transfert hivernal.

Remplissage des bassins :

Les deux premiers mois du trimestre ont permis de monter les niveaux d’eau proches des valeurs cibles définis dans l’arrêté préfectoral du 3 février 2014. Par contre, la quasi absence de précipitations observée sur le mois de décembre n’a pas permis le remplissage des étangs de Hollande, Saint-Hubert et Saint-Quentin à un niveau satisfaisant. Par conséquent, la disponibilité d’eau sur la chaîne des étangs de Hollande –Saint-Hubert ne permet pas d’envisager un transfert suffisamment important pour remplir l’étang de Saint-Quentin. Le remplissage de Saint-Quentin dépendra du cumul des précipitations qui sera observé sur le premier trimestre 2016.

Perspectives :

Il convient d’optimiser le stockage de l’eau sur les étangs amont pour favoriser le remplissage de l’étang de Saint-Quentin durant le premier trimestre 2016. En outre, sauf événements pluvieux importants pouvant mettre en péril l’intégrité du grand lit de rivière, les vannes de sorties latérales seront maintenues fermées pour favoriser l’envoi d’eau vers Saint-Quentin.

Retourner à la liste des bulletins hydrologiques